distractif


distractif

distractif, ive [ distraktif, iv ] adj.
• 1949; lat. distractum, de distrahere distraire
Didact. Avec quoi l'on peut se distraire. distrayant, récréatif. Activités distractives. « le côté distractif du théâtre qui raconte des histoires vécues » (Artaud).

distractif, distractive adjectif (de distraire) Qui est capable de divertir, de délasser ou qui fait diversion.

⇒DISTRACTIF, IVE, adj.
[Appliqué à une activité] Qui est apte à divertir, délasser. Films édifiants ou distractifs (SADOUL, Cinéma, 1949, p. 26) :
Les associations de tourisme, (...) relèvent du Commissariat général au tourisme, ou du ministère de l'éducation nationale (secrétariat d'état à la jeunesse et aux sports) lorsqu'elles se proposent principalement un but éducatif ou distractif en faveur des jeunes.
JOCARD, Le Tourisme et l'action de l'État, 1966, p. 58.
Rem. N'est enregistré par aucun dict. gén.; mentionné ds GILB. 1971. Le subst. corresp. est distractivité (cf. distraire rem. finale).
Prononc. et Orth. Seule transcr. ds LITTRÉ : di-stra-ktif, fém. -kti-v'. Étymol. et Hist. 1949 (SADOUL, loc. cit.). Dér. de distraire d'apr. le rad. du supin lat. distractum; suff. -if.

distractif, ive [distʀaktif, iv] adj.
ÉTYM. XXe; dér. sav. du lat. distractum, supin de distrahere. → Distraire.
Didact. Avec quoi l'on peut se distraire. Distrayant. || Activités distractives.
0 De la sorte doit tomber le côté distractif du théâtre qui raconte des histoires vécues et les raconte telles quelles, par une intervention d'un certain nombre d'éléments oubliés et qui devraient être la condition sine qua non de toute expression et même de toute image et de tout spectacle.
A. Artaud, le Théâtre de la cruauté, in Œ. compl., t. IV, p. 319.

Encyclopédie Universelle. 2012.